Internet : Les robots représentent plus de 50% du traffic

Le trafic internet augmente chaque jour depuis sa création, cela représente une bande passante indescriptible (on se situe a environ 1 zettabit alors qu’on était a 0.2ZB en 2009). Vous pensez certainement que la bande passante est utilisée pour le streaming (Youtube & Netflix), le cloud (Dropbox, G.Drive), les services de communication (téléphonie sur IP, visioconférence), mais vous ne vous attendez certainement pas à ce que les « BOT » (robots) représentent 52% du traffic mondial !

Cette info m’a carrément surpris c’est pourquoi j’avais envie d’en parler, en effet, ce chiffes est étonnant puisqu’en 2017, ce ne sont plus des être humains assis derrière leur clavier qui surfent sur le net, mais bien des bot (programme informatique) qui parcours le web pour remplir son rôle qui peut être plus ou moins utile.

Imperva nous apprend que 23% des bots sont « bons » (ce chiffre est en hausse comparé à l’année précédente), alors que 29% des robots sont dit « mauvais ».

Qu’est-ce qu’un « bon » bot ?

C’est un bot utile, par exemple Google qui utilisent de nombreux bots afin d’indexer le web et compléter sa gigantesque base de données et référencer les sites internet.

Et un « mauvais » robot ?

Il existe malheureusement énormément de programmes qui ont un impact négatif pour les internautes. Ces bots permettent de réaliser des activités bien souvent criminelles en partant du spam jusqu’au piratage en passant par les attaques DDoS.